Jeudi 05 avril 2018
       
    L’EXERCICE PLURIPROFESSIONNEL : EN FAIRE SANS EN AVOIR L’AIR !
REAGJIR
 
09h30 – 11h00 SALLE 241- ATELIER
Objectif pédagogique :
  • Faire découvrir les modes d’organisation permettant à un médecin généraliste d’exercer en pluriprofessionnalité en détaillant les différentes formes de structuration possibles.
Vanessa FORTANÉ, Bury
Lucie GASC, Carbonne
Elodie MARTEL, Bergues
    DÉCOUVERTE DE LA FORMATION À LA RELATION THÉRAPEUTIQUE EN GROUPES DE DISCUSSION DE CAS.
SM BALINT
 
09h30 – 11h00 SALLE 242A - ATELIER
Objectif pédagogique :
  • En travaillant en petits groupes autour d’une situation clinique proposée par un participant, animé par deux animateurs accrédités, les participants pourront expérimenter la dynamique du travail en groupe Balint pour aborder les questions posées dans la relation à un patient.
Pascale HAUVESPRE,
Antony
Isabelle MARTINOT-NOUET,
Mûrs-Erigné
    QUEL ASSISTANT POUR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE DE DEMAIN ?
MG FRANCE
 
09h30 – 11h00 SALLE 242B - ATELIER
  Présentation
  • Ébaucher la fiche de poste type du futur assistant médical du médecin généraliste.
Yves FOURE,
La Rochelle
Badis HADROUF,
Grenoble
Philippe MARISSAL,
Artemare
Alice PERRAIN,
La Croix-en-Touraine
    VOTRE PATIENT PART EN VOYAGE, COMMENT POUVEZ-VOUS L'AIDER ?
FMC ACTION
 
09h30 – 11h00 SALLE 243 - ATELIER
Objectif pédagogique :
  Présentation
  • Optimiser la préparation médicale des voyages de nos patients : quels outils, quelle stratégie dans les quatre dimensions essentielles : vaccination, prévention palustre, automédication, pathologie en cours.
Éric JORDAN,
Carbonne
Véronique HADROUF,
Praticien hospitalier, service des maladies infectieuses, CHU Purpan,Toulouse
    COMMENT FAVORISER L’ADHÉSION DES PATIENTS À LA PRESCRIPTION D‘ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE PAR LA COOPÉRATION ENTRE UN MÉDECIN GÉNÉRALISTE ET UNE INFIRMIÈRE ASALÉE ?
MG FORM
 
09h30 – 11h00 SALLE 251 - ATELIER
Objectif pédagogique :
  • Identifier les bénéfices de la coopération entre une infirmière asalée et un médecin généraliste pour favoriser l’adhésion du patient à la pratique d’activité physique adaptée.
Margot BAYART,
Réalmont
Sandra LAURIER, Éducatrice en activité physique adaptée,
Réalmont
Emmanuelle MAILHE, Infirmière asalée,
Réalmont
    S’APPROPRIER UN OUTIL DE FORMATION : LE GROUPE DE PAIRS®.
SFMG
 
09h30 – 11h00 SALLE 252A - ATELIER
Objectif pédagogique :
  • Connaître le fonctionnement d'un groupe de pairs et savoir l'organiser.
  • Savoir se former en utilisant comme support sa pratique et en s'appuyant sur l'expertise du groupe.
Christelle CABRE,
Magny-en-Vexin
  Présentation Yann THOMAS DESESSARTS,
Cergy
    INFIRMIÈRE DE PRATIQUE AVANCÉE, UN NOUVEAU MÉTIER… QUELLE COLLABORATION AVEC LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE DANS LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES ?
USMCS
 
09h30 – 11h00 SALLE 252B - ATELIER
Objectif pédagogique :
  • Présenter les principales missions des infirmières de pratique avancée (IPA) à l’étranger, exposer les retours d’expérimentations récentes en ville (centre de santé et libéral) et le lien avec les infirmières ASALÉE, afin de déterminer quels sont les types de collaborations possibles entre les IPA et les médecins généralistes.
Hada SOUMARE,
infirmière de pratique avancée,
Saint-Denis
  Présentation Frédéric VILLEBRUN,
Champigny-sur-Marne
Eléonore VITALIS, infirmière de pratique avancée,
Nanterre
    LA DERMATOSCOPIE EN PRATIQUE DE MÉDECINE GÉNÉRALE.
ADESA
 
09h30 – 11h00 SALLE 253 - ATELIER
Objectif pédagogique :
  • Décrire le principe de la dermatoscopie.
  • Énumérer les situations dans lesquelles le dermatoscope peut être utilisé.
Pierre CABOTIN,
Paris
    S’INSTALLER EN MÉDECINE GÉNÉRALE EN MOINS DE TROIS MOIS, C’EST POSSIBLE !
REAGJIR
 
09h30 – 11h00 SALLE 221/222M - ATELIER
  • Co-construire un rétroplanning reprenant toutes les étapes clés de l’installation et démontrer qu’une installation est possible en trois mois.
Vanessa FORTANÉ,
Bury
Lucie GASC,
Carbonne
Elodie MARTEL,
Bergues
    SAVOIR DIRE NON À BON ESCIENT
SFTG
 
09h30 – 11h00 SALLE 224/225M - ATELIER
  • Soir dire non au patient est une compétence utile et nécessaire pour un exercice plus serein. L’atelier a pour but d’approcher nos freins et d’acquérir quelques techniques.
François BLOEDE,
Paris
Catherine GABARD,
Saint-Germain-sur-Moine
 
    CÉRÉMONIE D’OUVERTURE  
11h30 – 12h30 AMPHI BLEU - CÉRÉMONIE
Présentation Présentation Paul FRAPPÉ, Genève, CMG
Catherine LAPORTE, Clermont-Ferrand, Présidente du Comité Scientifique du CMGF 2018
Pierre-Louis DRUAIS, Le Port-Marly, Président du CMG
François BOURDILLON, Directeur général de Santé publique France
Jérôme SALOMON, Directeur général de la Santé
 
POSTERS WALK
12h45 - 14h15 EXHIBIT.AREA - POSTERS
Chairman: Jean-Pascal FOURNIER, Nantes
  • Patient's safety - anticoagulation monitoring on atrial fibrillation
Ana BORGES,
Caldas Da Rainha - Portugal
  • Atrial Fibrillation: the size of the problem in one health care centre
Ana BORGES,
Caldas Da Rainha - Portugal
  • Personalized preventive plan in general medicine.
Olfa HARZALLAH HELLARA,
Monastir - Tunisia
MAL DE DOS : LE BON TRAITEMENT C’EST LE MOUVEMENT !
Session co-organisée avec la CNAM
14h30 – 16h00 AMPHI BLEU - TABLE RONDE
Modérateurs : Marie-Hélène CERTAIN, Les Mureaux, CMG - Pierre GABACH, médecin conseil, CNAM
  • Que répondre à un patient demandeur d'imagerie et/ou d'arrêt de travail ?
 
  • Quels sont les patients à risque de chronicisation, source de désinsertion professionnelle et/ou sociale ?
 
  • Comment influencer les idées reçues ? Pourquoi le mouvement est-il la voie de la guérison et de la qualité de vie ? Comment convaincre les patients ?
 
Alexis DESCATHA, médecin du travail, Unité Hospitalo-Universitaire de Santé Professionnelle,
Garches
Xavier DUFOUR, Collège de la Masso Kinésithérapie
Présentation Présentation Violaine FOLTZ, Société Française de Rhumatologie
Présentation Présentation Pierre GABACH, médecin conseil, CNAM
Présentation Présentation Julien LE BRETON, La Courneuve, CMG
CONSULTATION À 25 ET 50 ANS : INTÉGRATION DANS UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION ET DE DÉPISTAGE PERSONNALISÉE.
Session co-organisée avec l’INCa
14h30 – 16h00 SALLE MAILLOT - PLÉNIÈRE
Modérateurs : Frédéric de BELS, Responsable Département Dépistage,
INCa - Bernard FRECHE, Royan, CMG
  • Pourquoi cette proposition ? Éléments d’éclairage.
 
Présentation Présentation Sandrine de MONTGOLFIER, Maître de conférences en histoire des sciences du vivant et bioéthique, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, Laboratoire IRIS et membre du comité d'orientation de la concertation citoyenne et scientifique sur le dépistage du cancer du sein
  • Comment organiser la réflexion sur une consultation dédiée à la prévention et au dépistage ?
Présentation Présentation Nathalie CATAJAR, Responsable de projets, Département Dépistage, INCa
  • Rappel du poids des différents facteurs de risque de cancer. Présentation des récents travaux/outils et perspectives d'actions.
  Antoine DEUTSCH, Responsable de projets, département prévention, INCa
Présentation Présentation
  • Le point de vue du médecin généraliste.
Éric DRAHI, Saint-Jean-de-Braye,
CMG
  • Échanges avec la salle.
 
PEACE OR VIOLENCE
Le médecin face aux violences
14h30 – 16h00 SALLE 241 - COM.ORALES
Modérateur : Yves LE NOC, Nantes
  Présentation
  • Les médecins généralistes face à la violence : revue de la littérature
Élodie MILLION,
Montpellier
  Présentation
  • Exposition psychotraumatique en psychiatrie adulte.
Olivier FOSSARD,
Montfavet
  Présentation
  • Signes cliniques présent"s par les femmes victimes de violences conjugales consultant en médecine générale.
Mathilde VICARD-OLAGNE,
Vernet la Varenne
  Présentation
  • Attentes des femmes victimes de violences concernant l’abord de la sexualité avec le médecin généraliste.
Nicolas ROUSSELOT,
Bordeaux
IMAGINE
Penser la recherche en soins primaires
14h30 – 16h00 SALLE 242A - COM.ORALES
Modérateur : Noémie DEPARIS, Marseille
  Présentation
  • Classification des thèses des internes de médecine générale (IMG) sous l’angle de la Loi Jardé.

Adeline JOUANNIN,

Rennes

  Présentation
  • Usagers et recherche médicale : pourquoi s’investir ? Enquête sociologique à partir d’une étude de cohorte sur des sujets sains.
Angélique SAVALL,
Saint-Étienne
  • Création d'une cohorte d'internes de médecine générale
Camille BIDEAU,
Le Kremlin-Bicêtre
  Présentation
  • Méthode de mise à jour d'une terminologie en médecine générale.
Julie CHOUILLY,
Poitiers
  Présentation Philippe SZIDON,
Cergy
DU TERRAIN AUX INSTITUTIONS, QUEL RÔLE POUR LES ORGANISATIONS DE MÉDECINE GÉNÉRALE DANS LA COOPÉRATION FRANCOPHONE NORD-SUD ?
14h30 – 16h00 SALLE 242B - TABLE RONDE
Modérateurs : Jean-Louis BENSOUSSAN, Castelmaurou, CMG
Pierre COSTES, Secrétaire Général, ONG DataSanté
P2050, 85 % des 700 millions de francophones seront africains et seront pris en charge par des médecins généralistes, 10 à 20 fois moins nombreux qu'en France, ayant étudié dans leurs propres facultés dans une langue que nous partageons.
Mais si les anglo-saxons sont très présents dans les pays anglophones, où sont les généralistes francophones sur ce continent qui après l’Asie du XXe sera le continent du XXIe siècle ? Sauf à baisser les bras, la table ronde devra poser les bases de nouvelles coopérations entre médecine générale du Nord et du Sud en termes d’enseignement universitaire, de recherche clinique, de formation continue, ou d’organisation professionnelle.
  Présentation Julien-Didier ADEDEMY, Faculté de Médecine, Université de Parakou - Bénin
  Présentation Albert-Claude BENHAMOU, Chargé TIC, Association Universitaire de la Francophonie
et Président de l’Université médicale virtuelle francophone
  Présentation Yolaine COSTES, Présidente relations internationales, Associations des régions de France
Ogo DOUMBO, Institut de recherche Malaria - Mali
Pierre-Louis DRUAIS, Le Port-Marly, Président du CMG
DON’T LET ME BE MISUNDERSTOOD
Miscellaneous
14h30 - 16h00 ROOM 243 - ORAL COM.
Chairman: Raphaël LOZAT, Moissac
  Présentation
  • Updated prevalence rate of obesity in 2 to 19 years old in (american) children - preventative lessons learned: a systematic review.
Ellie ABDI, Upper Montclair ,
United States of America
  Présentation
  • Delphi consensus procedure and nominal group to find the most relevant topics to improve GP workforce for stakeholders in France.
Perrine LE FLOCH,
Brest
  • A knowledge management system for general practice / family medicine.
Marc JAMOULLE,
Belgium
TOI + MOI
Collaboration inter-professionnelle organisation des soins
14h30 – 16h00 SALLE 251 - COM.ORALES
Modérateur : Sylvie GILLIER-POIRIER, Saint-Sébastien-sur-Loire
  Présentation
  • Intégrer les médecins généralistes et infirmiers libéraux dans le plan blanc élargi.

Gilles GARDON,

Nice

  Présentation
  • Collaboration entre médecins généralistes et psychologues : le point de vue des psychologues.
Yohann VERGÈS,
Toulouse
  Présentation
  • Collaboration interprofessionnelle et interdisciplinaire dans le suivi de grossesse : comportements et représentations des professionnels de santé.
Vanessa LE GALL,
Rennes
  Présentation
  • Quel impact d'Asalée sur la qualité du suivi des patients diabétiques ?
Julie GILLES DE LA LONDE,
Alforville
    MISE AU POINT SUR LES DIFFÉRENTS RÉGIMES.
Atelier organisé par Nutrition Santé
 
14h30 - 16h00 SALLE 252A - ATELIER
Jean-Michel LECERF, service de nutrition, Institut Pasteur de Lille

ALLÔ MONSIEUR L’ORDINATEUR

Les outils informatiques au cabinet

14h30 – 16h00 SALLE 252B - COM.ORALE
Modérateur : Dominique DREUX, Igny
  • Facteurs influençant le développement de projets de recueil et d’analyse de données issues des dossiers médicaux informatisés de soins primaires.

Marie-Line GENTIL,
Rennes

  Présentation
  • Des recommandations aux systèmes d’aide à la décision médicale : à partir de l’exemple du dépistage du diabète de type 2 de l’adulte.
Jessica ATTIA-FELLOUS,
Paris
  Présentation
  • Pourquoi les médecins généralistes ne cotent-ils pas leurs actes dans le cadre de la Classification Commune des Actes Médicaux ?
Olivier BOUCHY,
Nancy
  Présentation
  • Google fournit-il des informations médicales de qualité aux patients ?
Arnaud GILLE,
Garches
RENCONTRES
Connaître les représentations pour améliorer les soins
14h30 - 16h00 ROOM 253 - POSTERS
Modérateur : Aline RAMOND-ROQUIN, Segré
  • Les personnes obèses nous disent pourquoi elles arrêtent leur suivi !
Lucie RIEU-CLOTET,
Vendargues
  • Soins palliatifs. Une interaction médecin-malade particulière.
Annie CATU-PINAULT,
Paris
  • « Le travail c’est la santé », mais encore ? Comment les personnes « ordinaires » appréhendent-elles les effets du travail sur la santé.
Julie HOUDRE,
Le Kremlin-Bicêtre
  • Freins et facteurs favorisant la sortie de l’accompagnant lors d’une consultation de l’adolescent en médecine générale.
Laurent MAGOT,
Bordeaux
    POST-PARTUM : RETOUR PRÉCOCE, CAS CLINIQUES.
Atelier organisé par la SSMG Belgique
 
14h30 – 16h00 SALLE 223M - ATELIER
Objectif pédagogique :
  • La diminution du temps de séjour en maternité va nous confronter à des problématiques inhabituelles ou oubliées.
    De plus, les parents de retour à la maison ont vraiment besoin de notre soutien efficace et de conseils adaptés lors de difficultés liées à l'allaitement maternel, très souvent mal connu.
  Présentation Geneviève HEINTZ,Arlon,
Belgique
DÉPISTAGE DU DIABÈTE GESTATIONNEL, DOUTER OU ADHÉRER ?
16h30 – 18h00 AMPHI BLEU - PLÉNIÈRE
Modérateurs : Ludovic CASANOVA, Marseille, CMG - Noémie DEPARIS, Marseille
Les critères de dépistage du diabète gestationnel intègrent, depuis 2010, les facteurs et l’âge de la patiente.
Les médecins généralistes jugent ces critères complexes et peu convaincants et à ce jour ils ne sont pas repris par la HAS. Exposons la balance bénéfices risques de ce dépistage à la lueur des nouvelles données scientifiques.
Présentation Présentation
  • Questionnements des généralistes sur le dépistage du diabète gestationnel.
Éric CAILLIEZ,
Angers
Présentation Présentation
  • Balance bénéfice risque et niveau de preuve du dépistage du diabète gestationnel.
Anne VAMBERGUE,
endocrinologue,
Lille
Présentation Présentation
  • Vécu du diagnostic,de la prise en charge,et du suivi de mon diabète gestationnel.
Marine DESOBRY, patiente
LA VISITE À DOMICILE EN 2018 : POURQUOI ? POUR QUI ?
16h30 – 18h00 SALLE MAILLOT - TABLE RONDE
Modérateur : Serge GILBERG
La visite à domicile reste nécessaire pour assurer le maintien à domicile de patients quel que soit l'âge ou la raison et / ou dont l'état de santé ne permet pas de se déplacer (soins palliatifs, maladies graves, invalidantes, urgences, etc).
  • Est-ce que le déplacement d'un médecin à domicile reste nécessaire pour ces patients ou faut-il envisager une alternative ?
 
  • Les médecins généralistes répondent-ils à cette demande ?.
 
  • Quels sont les obstacles éventuels ?
 
  • La nomenclature est-elle adaptée ? Quelles propositions ?
 
  • Certains patients qui ont recours à la visite à domicile pourraient-ils se déplacer en consultation ?
 
  • Quelle place pour les organismes proposant des visites à domicile (comme Docadom, Medadom) qui se développent en dehors des circuits de soins organisés ?
 
Présentation Présentation Serge GILBERG,
Paris, CMG
Présentation Présentation Pierre-Henry JUAN, Président de SOS Médecins
France
Présentation Présentation Gilles URBEJTEL,
Mantes-la-Ville, MG France

RÉSISTE
Alcool et dépendances

16h30 – 18h00 SALLE 241 - COM.ORALES
Modérateur : Maris-Françoise HUEZ-ROBERT
  Présentation
  • Addiction au tabac et prise en charge conjointe ville-hôpital : expérience menée avec 30 médecins généralistes.

Nathalie LAJZEROWICZ,
Bordeaux

  Présentation
  • Repérage par les médecins généralistes de la consommation à risque d’alcool : enquête croisée patients/médecins en soins premiers.
Tan-Trung PHAN,
Fontainebleau
  Jonathan YANA,
Saint-Maur-des-Fossés
  Présentation
  • Comment les personnes « ordinaires » appréhendent-elles l’alcool dans la gestion de leur santé ?
Marion THEVENOT,
Le Kremlin-Bicêtre
  Présentation
  • Le baclofène à haute dose dans la prise en charge de l’alcoolisme : étude rétrospective de 144 patients ambulatoires suivis pendant 3 ans.
Juliette PINOT,
Suresnes

FREE TO DECIDE
La prescription : de l'EBM à l'efficience

16h30 – 18h00 SALLE 242A - COM. ORALES
Modérateur : Michel DORÉ,
  Présentation
  • Être en bonne santé : quelles sont les attentes et les perceptions des patients ?

Amaëlle MARTIN,
Gap

  Présentation   Laura TOURTOY,
Valence
  • Utilisation et attentes du Guide de Bon Usage (GBU) des actes d’imagerie médicale par les médecins généralistes.
Isabelle CIBOIS-HONNORAT,
Mirabeau
  • Prescriptions médicamenteuses hors-AMM en médecine générale : une étude transversale.
François DROGOU,
Lyon
Allison NETBOUTE,
Lyon
COMMENT AMÉLIORER LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL : LE RÔLE DU MÉDECIN GÉNÉRALISTE.
Atelier co-organisé avec l'INCa
16h30 – 18h00 SALLE 242B - ATELIER
La participation au programme national de dépistage du cancer colorectal reste insuffisante, alors que ce cancer, s’il est diagnostiqué à un stade précoce, se guérit dans 90% des cas.
Quels sont les freins et les difficultés rencontrés par les médecins généralistes ? Quels sont les leviers pour les aider à mobiliser leurs patients en consultation ? Cet atelier apportera de nombreux éclairages.
  Présentation Frank ASSOGBA, Direction des maladies non transmissibles et traumatismes,
Santé publique France
  Présentation Frédéric de BELS, Responsable Département Dépistage,
INCa
Bernard CLARY,Trèbes,
CMG
HOW TO SUPPLY THE LACK OF GPs IN RURAL SETTING FOR CHRONIC PATIENTS.
16h30 – 18h00 SALLE 243 - WORH-SHOP
  Présentation
  • How can we imagine to replace the lack of GPs in rural area by new electronic tools for chronic patients?
Jean-Baptiste KERN,
Virieu-sur-Bourbre
  Présentation
  • How social prescribing can help chronic patients? How can we work and collaborate with traditional care actors leading to chronic patient benefits in rural setting?
Ferdinando PETRAZZUOLI,
Italy

PIC ET PIC ET COLÉGRAM
Hésitation vaccinale

16h30 – 18h00 SALLE 251 - COM.ORALES
Modérateur : Michèle RICHEMOND, Paris
  Présentation
  • Impact d'une campagne de vaccination anti-méningococcique sur la décision vaccinale des médecins généralistes.

Jordan BIREBENT,
Pamiers

  Présentation
  • Typologie de l’attitude des médecins généralistes français vis-à-vis de la vaccination contre la grippe.
Jean-Marie COHEN,
Paris
  Présentation
  • Estimation des couvertures vaccinales anti-grippales des populations cibles des recommandations officielles en vigueur en France à partir de la base EGB
Jean-Marie COHEN,
Paris
  Présentation
  • Comprendre le refus de la vaccination antigrippale chez les infirmiers travaillant en EHPAD dans un département rural.
Pierrick LUNARDI,
Toulouse

ON VA LE FAIRE
Organisation des soins primaires

16h30 – 18h00 SALLE 252A -COM.ORALES
Modérateur : Fabienne BILLIAERT, Dechy
  Présentation
  • Comparaison de la satisfaction des patients consultant en MSP et en cabinets de groupe.

Thibaut PY,
Angers

  Présentation
  • Étude descriptive d'une innovation organisationelle : Le dispositif de soins partagés en psychiatrie.
Jean-Louis BENSOUSSAN,
Toulouse
  • Accès au médecin traitant en cabinet et à domicile dans Paris et sa petite couronne.
Raphaëlle DELPECH,
Le Kremlin-Bicêtre

BAMBINO
De l'inquiétude à la réassurance

16h30 – 18h00 SALLE 252B - COM.ORALES
Modérateur : Anne-Claire BENOTEAU
  Présentation
  • Les illustrations des conseils aux parents dans le carnet de santé de l’enfant, sont-elles compréhensibles ?

Jessica DUMEZ,
Boueni

  Présentation
  • Impact d'un document d'information sur l'intention de consulter en cas d'infection bénigne des voies respiratoires chez l'enfant.
Camille LOBBES,
Clermont-Ferrand
  Présentation
  • Les difficultés des médecins généralistes à aborder la maltraitance infantile
Anne ESTEVE,
Rennes
  Présentation
  • Quels messages indispensables devraient être délivrés aux jeunes parents, concernant la santé de leur nouveau-né, à la sortie de la maternité ?.
Motoko DELAHAYE,
Toulouse
WHAT A WONDERFUL WORLD La profession se forme et s'organise
16h30 – 18h00 SALLE 253 - POSTERS
Modérateur : Hélène FANTON, Juvignac
  • Profil épidémiologique de la grippe en Tunisie : saison 2016-2017.
Mouna SAKLY ,
Tunisie
  • Échelle d'observance en soins primaires : une revue systématique de la littérature.
Delphine RUBÉ,
Sancoins
  • La WONCA, organisation mondiale des médecins généralistes/médecins de famille.
Chloé PERDRIX,
Saint-Denis

SOUS LE SOLEIL EXACTEMENT
Francophonie

16h30 – 18h00 SALLE 223M - COM.ORALES
Modérateur : Jean-Claude SAOULARY, Dechy
  Présentation
  • Impact psychosocial et sanitaire sur les personnes guéries d’Ebola dans la ville de Conakry.

Aboubacar I SYLLA,
Guinée

  Présentation
  • Évaluation des troubles de l’humeur chez 362 personnes vivant avec l’épilepsie (PVE) vues en consultation ambulatoire dans la clinique médicale « Dinandougou » à Markacoungo au Mali.
Karamoko NIMAGA,
Mali
  Présentation
  • Du poste de santé de brousse infirmier à l’hôpital de référence dans la province du Kongo central, le difficile chemin de l'information médicale face à la révolution numérique.
Adolphe BIAKABUSWA MATONDO,
Congo
  Présentation
  • Prise en charge pédiatrique dans les cabinets médicaux communautaires par les généralistes en zone rurale au Nord du Bénin : revue épidémiologique.
Julien Didier ADEDEMY ,
Bénin
  Présentation
  • Prise en charge du paludisme grave en première ligne dans un centre de soins isolé de la région de Tuléar, sud-ouest de Madagascar.
Mamitiana RAOLISAONA,
Madagascar
 
 
Vendredi 06 avril 2018
       
LA DÉCISION PARTAGÉE : QUELLE PLACE, APPORT ET BÉNÉFICE POUR LES PATIENTS ET LES SOIGNANTS ?
Avec la participation de la HAS
09h00 – 10h30 AMPHI BLEU - PLÉNIÈRE
Présentation Présentation Modérateurs : Muriel LONDRES, coordinatrice d'[im]Patients, Chroniques & Associés Matthieu SCHUERS, Neufchâtel-en-Bray, CMG  
Présentation
  • Décision partagée : le regard d’un médecin généraliste.
Emmanuel LEFEBVRE,
Saint-Ouen-de-Thouberville
Présentation
  • Le point de vue des patients sur la décision partagée : l’exemple du dépistage du cancer du sein.
Catherine CERISEY,
Paris
Présentation
  • Décision partagée : quels outils ? quelle évaluation ?
Joëlle ANDRÉ-VERT,
HAS
Présentation
  • Décision partagée et responsabilité : quelles conséquences pour les soignants ?
David SIMHON,
avocat à Paris
Présentation Présentation Conclusion Matthieu SCHUERS,
Neufchâtel-en-Bray, CMG
QUELLE COORDINATION ENTRE PROFESSIONNELS POUR AMÉLIORER LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SANTÉ MENTALE ?
09h00 – 10h30 SALLE MAILLOT - PLÉNIÈRE
Modérateurs : Fanny CASANOVA, Buis-les-Baronnies, CMG  
Le besoin d’un cadre, la multimorbidité (psychique, somatique, addictive) et les difficultés socio-économiques sont autant d’éléments difficiles à gérer pour les patients en santé mentale et indispensables à prendre en compte pour les soignants. L’analyse de la littérature et le partage d’expériences de terrain permettront de donner des pistes à chacun.
  • Cinq grandes catégories d’expériences d’amélioration de la coordination : de la littérature aux expériences françaises.
Amélie PRIGENT,
Chef de projet HAS
 
  • Repères et outils pour organiser et structurer la coordination.
Marielle LAFONT,
Conseillère HAS et médecin généraliste
Présentation
  • Oser travailler en réseau de soin autour de patients avec souffrance mentale.
Odile FORTASSIN, Psychiatre,
Sainte-Gemmes-sur-Loire
  Présentation   Céline LAINE, Assistante sociale Isabelle MARTINOT-NOUET,
Mûrs-Erigné, CMG
Présentation
  • Motivations et freins à travailler ensemble - enquête de participants
Céline LAINE,
Assistante sociale
Présentation
  • Quand et comment construire un réseau pluridisciplinaire en pratique ?
Isabelle MARTINOT-NOUET,
Mûrs-Erigné, CMG
LES SOIGNANTS LIBÉRAUX DANS LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES D’ATTENTATS. ACTEURS CLÉS AVANT, PENDANT ET APRÈS LE TRAUMA
Session organisée par le Service de santé des armées
09h00 – 10h30 SALLE 253 - SESSION
Les soignants libéraux, médecins généralistes, pharmaciens, médecins du travail sont aux avant-postes de la menace terroriste. Acteurs fondamentaux des bons messages de formation et d’information aux populations en amont, ils restent les premiers capteurs de la santé des populations et ne peuvent faire l’impasse de se former et s’informer.
Sébastien RAMADE, École du Val-de-Grâce,
Paris
Luc AIGLE, Médecin en chef, Professeur agrégé du Val-de-Grâce,
Responsable de la 154ème antenne médicale d'Aubagne
Hugues LEFORT, Médecin chef du service des urgences, Hôpital d'Instruction des Armées Legouest,
Metz
SANG POUR SANG
Protéger les patients du risque cardio-vasculaire
09h00 – 10h30 SALLE 242A - COM.ORALES
Modérateur : Ouri CHAPIRO, Juvisy-sur-Orge
  Présentation
  • Étude PARMES : pourquoi les patients arrêtent-ils d'eux-mêmes leur traitement par Statines ?
Sylvaine BOEUF-GIBOT,
Bellerive-sur-Allier
  Présentation
  • Influence de la présentation des résultats sur le prescripteur : à propos de la thrombose veineuse superficielle.

Laure GAULTIER,

Saint-Ouen

  Présentation
  • Bénéfices et risques des inhibiteurs de l'enzyme de conversion pour le traitement de l'insuffisance cardiaque à fraction d’éjection réduite : une revue systématique de la littérature et méta-analyse d'essais randomisés contrôlés contre placebo.
Jérémy IMBERT,
Murat
      Hanna KERROUM,
Clermont-Ferrand
  Présentation
  • Validité de la mesure ambulatoire de pression artérielle sur 24 heures chez les patients hypertendus en soins premiers : étude MAPAGE.
Claire ZABAWA,
Dijon

ANOTHER BRICK IN THE WALL

Éthique en formation initiale

09h00 – 10h30 SALLE 242B COM.ORALES
Modérateur : Olivier KANDEL, Poitiers
  Présentation
  • Impact du stage de deuxième cycle en médecine générale sur le choix après les épreuves classantes nationales.
Laurence DAHLEM,
Bordeaux
  Présentation
  • Enseigner la bientraitance pédagogique, c'est enseigner la bientraitance médicale.

Francis RAPHAEL,
Luxembourg

  Présentation
  • État des lieux de la formation à l'entretien motivationnel durant le DES de médecine générale en France en 2016-2017.
Hugo HOURS,
Toulouse
  Présentation
  • Conception d'une formation à l'analyse critique de la promotion pharmaceutique (FACRIPP) intégrée au DES de médecine générale.
Marco ROMERO,
Samadet
HUMANITIES IN MEDICINE: FACING YOUR CHALLENGES IN EDUCATION AND PROMOTING ETHICAL ATTITUDES AMONG YOUR STUDENTS. A PEER REFLECTIVE WORKSHOP.
09h00 – 10h30 SALLE 243 -WORK-SHOP
Faculty face challenges when they teach and have few opportunities to share them and reflect with their peers. Humanities could be incorporated in faculty because they provide a useful peer reflective scenario.This workshop is proposed to those who are involved in medical education and deal with ethics, professionalism, communication skills, and patient centered medicine.
Humbert DE FREMINVILLE, Arnas, CMG
Pablo GONZALEZ BLASCO,
Brazil
Graziela MORETO,
Brazil

JE NE SUIS PAS UN HÉROS
Médecin soignant, médecin patient

09h00 – 10h30 SALLE 251 COM.ORALES
Modérateur : Philippe BOISNAULT, Magny-en-Vexin
  Présentation
  • Spécificités de la relation médecin-malade avec les patients devenus proches.
Chloé ARRIGNON,
Paris
Brune de BOURNET,
Paris
  Présentation
  • Le médecin-parent soigne-t-il ses enfants ?

Matthieu LEROY,
Rethel

  Présentation
  • Le patient médecin en consultation de médecine générale.
    Vécu de la relation médecin-patient. Points de vue des médecins soignants et patients.
Marie CASTEL,
Nice

UN, DOS,TRES
Prévention primaire, secondaire, tertiaire

09h00 – 10h30 SALLE 252B - COM.ORALES
Modérateur : Anne MOSNIER, Paris
  Présentation
  • Impact d’un atelier d’éducation pour la santé en population générale sur la gestion du
    « rhume ».
Pauline PRESUMEY,
Vienne
  • DOVID : étude pilote randomisée en soins premiers ambulatoires.

Christian DUPRAZ,
Lyon

  Présentation
  • BPCO post-tabagique : la réhabilitation respiratoire d’un patient peut-elle en améliorer la prise en charge par son médecin traitant ?
Jean-Christophe POUTRAIN,
Toulouse
  Présentation
  • Étude descriptive et analytique des dimensions de fragilité des 2255 premiers patients de l’hôpital de jour, d’évaluation des fragilités et de prévention de la dépendance du Gérontopôle de Toulouse.
Thibault MENINI,
Clermont-Ferrand
À NOTRE SANTÉ
Éducation en santé
09h00 - 10h30 SALLE 253 - POSTERS
Modérateur : Henri PARTOUCHE, Paris
  • Facteurs de participation aux ateliers d'éducation thérapeutique du réseau Diapason dans l'Indre.
Maxime GILLON,
Sancoins
  • Impact de la perte de poids par éducation thérapeutique sur la qualité de vie liée à l’incontinence urinaire chez les femmes obèses.
Julien ARTIGNY,
Toulouse
  • Les parents des jeunes enfants sont-ils informés des dangers d’une utilisation excessive des écrans sur le développement de leurs enfants ?
Marion DARTAU,
Bordeaux
  • Utilisation d'une application interactive, Destination CHALAXIE, évaluant les compétences des enfants en surpoids ou obèses âgés de 9 à 11 ans : enquête auprès d'infirmières diplômées d'État du réseau ASALEE.
Pierre BOYER,
Pins Justaret
PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER DU COL DE L’UTÉRUS : OÙ EN SOMMES-NOUS EN 2018 ?
Session co-organisée avec l'INCa
11h00 – 12h30 AMPHI BLEU - PLÉNIÈRE
Modérateurs : Stéphane MUNCK, Le Rouret, CMG Jérôme VIGUIER,
Directeur Pôle Santé Publique et Soins, INCa
 
Cette plénière a pour objectif de dresser un état des lieux de la prévention et du dépistage du cancer du col de l’utérus en 2018. Il sera notamment question de la place et du rôle du médecin généraliste dans le programme de dépistage organisé et des enjeux de la vaccination anti-HPV en termes de qualité et de sécurité notamment.
  • Déploiement du dépistage organisé : enjeux et implications pour le médecin généraliste.
 
Stéphanie BARRE, Responsable de projets, Département Dépistage, INCa
  • Les enjeux d’efficacité du vaccin anti-HPV.
 
Présentation Présentation Jean-Luc PRETET, Directeur du Centre National de Référence du Papillomavirus
  • Les enjeux de sécurité du vaccin anti-HPV.
 
  Présentation Serge GILBERG, Paris,
CMG
  • Le point du vue du gynécologue
 
Jean GONDRY,
Gynécologue àAmiens et Président de la Société Française de Colposcopie et de Pathologie Cervico-Vaginale
  • Le point de vue du médecin généraliste.
Stéphane MUNCK, Le Rouret,
CMG
ÉVALUER LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE AVEC LE PATIENT EN PRÉVENTION PRIMAIRE.
11h00 – 12h30 SALLE MAILLOT - PLÉNIÈRE
Modérateur : Éric DRAHI, Saint-Jean-de-Braye, CMG  
Construire une décision informée sur le risque cardiovasculaire avec le patient à partir d’outils proposés par le CMG. La majorité des composantes du risque cardiovasculaire reposent notamment sur des comportements. Nous présenterons un outil pour une « Médecine Centrée Patient » évaluant 14 facteurs de risque modifiables, et d’autres en cours d’élaboration par le CMG.
Présentation Présentation
  • Comment évaluer le risque cardiovasculaire en faisant de la « Médecine Centrée Patient » ? eRCV, un outil pour la décision informée.
Éric DRAHI,
Saint-Jean-de-Braye,CMG
Présentation Présentation
  • Épidémiologie du risque cardiovasculaire et de ses composantes.
François LACOIN,
Albens, CMG
Présentation Présentation
  • Le cholestérol : quelle est son importance dans le risque cardiovasculaire, la place des satines en prévention primaire et secondaire. Données factuelles.
Pierre-Vladimir ENNEZAT,
Grenoble
Présentation Présentation
  • Les outils du CMG : PEPS.
Hector FALCOFF,
Paris, CMG
Présentation Présentation
  • Les outils du CMG : EBM France.
Pascal CHARBONNEL,
Les Ulis, CMG
LA DÉMOCRATIE EN SANTÉ ET PARTICIPATIVE : LA PLACE DES USAGERS DANS L’ORGANISATION DES SOINS PRIMAIRES.
11h00 – 12h30 SALLE 241 - PLÉNIÈRE
  Présentation Modérateurs : Emmanuel ALLORY, Rennes, CMG - Marie-Hélène CERTAIN, Les Mureaux, CMG  
La démocratie sanitaire (DS) diffuse en soins primaires : cette séance se propose de vous présenter par des témoignages d'équipes de soins primaires ayant expérimenté la DS et ses différents visages. Un éclairage sur l’enjeu de la DS dans nos structures de soins sera apporté par une chargée mission de l’HAS ainsi que par un représentant d’association de patients-usagers-citoyens en santé.
  Présentation
  • Tenter l’expérience de la DS : clefs et réussites. Point de vue de la HAS.
Véronique GHADI,
Chef de projets, HAS
  Présentation
  • Regard d’une association nationale de patients sur la démocratie en santé dans nos structures de soins primaires.
Gérard RAYMOND,
Président de l'Association Française des Diabétiques
  Présentation
  • Un comité d’usagers dans une maison de santé : comment s’y prendre ?
Jean-Luc PLAVIS, Patient-expert,
Suresnes
 
  • La démocratie en santé en ETP : un exemple de programme en ambulatoire.
Anna JARNO-JOSSE,
Rennes
  Présentation   Maud LE RIDANT,
France Assos Santé Bretagne
  Présentation
  • La démocratie en santé en quartier populaire : comment permettre l'expression de la parole des usagers ?
Jean-Louis CORREIA,
Chambéry
  • Table ronde.
 

SOMEONE LIKE YOU
La relation au centre du métier

11h00 – 12h30 SALLE 242A - COM.ORALES
Modérateur : Sophie AUGROS, Aime-la-Plagne
  Présentation
  • Influences de la représentation cinématographique et télévisuelle du médecin à l'écran sur la relation médecin-malade.
Coralie BUREAU-YNIESTA,
Limoges
  Présentation
  • Paroles et silences de la personne âgée face à la mort : que peut-elle attendre de son médecin traitant ?

Justine WEBER,
Strasbourg

  Présentation
  • Parler de la mort avec les patients en consultation : le point de vue des médecins généralistes. Étude qualitative par entretiens individuels.
Benoît CAMBON,
Clermont-Ferrand
  Présentation
  • Se former à l'entretien de recherche qualitative pour améliorer ses compétences relation/communication/approche centrée patient ?.
Maud JOURDAIN,
Nantes

MANGEZ-MOI
Education thérapeutique et alimantation

11h00 – 12h30 SALLE 242B - COM.ORALES
Modérateur : Béatrice LOGNOS, Saint-Georges d'Orques
  • Accéder à une alimentation équilibrée, quels sont les freins vécus par les patients en Belgique francophone ?
Vincent HUBERLAND,
Bruxelles - Belgique
  Présentation
  • Échelles ou score d’aide au suivi de l’obésité chez l’adulte traitée par éducation thérapeutique en soins premiers : revue systématique de la littérature.

Florian SAVIGNAC,
Montauban

  Présentation
  • Évolution de la qualité de vie des patients diabétiques de type 2 après participation à un programme d'éducation thérapeutique ambulatoire.
Pierre-Henri ROUX-LEVY,
Dijon
  Présentation
  • Intérêts de la réalisation d'un programme d'éducation thérapeutique du patient (ETP) en proximité chez des patients diabétiques de type 2 suivis en quartier prioritaire de la ville (QPV).
Hélène LUCAS,
Rennes
DEALINGWITH UNCERTAINTY
11h00 – 12h30 SALLE 243 - WORK-SHOP
Despite the different tools we have, uncertainty remains, even new events could arrive that we cannot predict. Safety neting is a way to reduce the severe effects of those by giving the patient the list of clinical signs that should alert him.
Géraldine BLOY,
Dijon
  Présentation Gérard NGUYEN, membre de la Commission Transparence,
HAS
Andry RABIAZA,
Deauville
Sophie SUN,
Villeurbanne

AVEC LE TEMPS
Pratiques de soins palliatifs

11h00 – 12h30 SALLE 251 - COM.ORALES
Modérateur : Emilie BOURGES,
  Présentation
  • Aborder la fin de vie avec son patient : le regard du généraliste.
Antoine BOISSON,
Paris
  Présentation
  • Matrice SWOT / AFOM pour une qualité en médecine générale ou analyse des facilitateurs dans l’organisation en médecine générale palliative.

Jean-Claude LENERS,
Ettelbruck - Luxembourg

  Présentation
  • La sédation en situation palliative terminale au domicile par le médecin généraliste.
Elise LOUVET,
Gan
  Présentation
  • Soins palliatifs : formation réalisée et attentes des internes de médecine générale d'Île-de-France.
Mathilde BAUMHAUER,
Athis Mons

FOULE SANTÉ MENTALE
Organisation des soins en santé mentale

11h00 – 12h30 SALLE 252B - COM.ORALES
Modérateur : Jean-Louis
  Présentation
  • Les freins à l'existence d'un médecin traitant chez les patients psychotiques chroniques.
Matthieu SEIBOLD,
Saclay
  Présentation
  • Livre noir de la psychiatrie à Bruxelles.

Lawrence CUVELIER,
Bruxelles - Belgique

  Présentation
  • Impacts sur la pratique du médecin généraliste d’un nouveau modèle d’organisation et de financement des soins psychologiques de première ligne proposé en Belgique.
Coline SCHADECK,
Liège - Belgique
  Présentation
  • Mise en place de consultations avancées en santé mentale au sein de Maisons de pluri santé professionnelles rurales : ressenti et attentes des médecins généralistes.
Olivier BOUCHY,
Nancy
LET’SWORK
Procédures de soins en médecine générale
11h00 – 12h30 SALLE 253 - POSTER
Modérateur : Julien LE BRETON, La Courneuve
  • Prescriptions anticipées lors des prises en charge palliatives au domicile : quel usage en font les médecins généralistes ?
Guillaume FICHEUX,
Lille
  • Dépistage du cancer colorectal, étude des cancers de l'intervalle.
Lakshmipriya LE BONHEUR,
Poitiers
  • Évaluation des pratiques professionnelles et prévention du cancer colorectal en médecine du travail.
Hugues LEFORT,
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest, Metz
  • Typologie de la démarche médicale dans l’angine : approche par théorisation ancrée.
Guillaume COINDARD,
Le Kremlin-Bicêtre
EXISTE-T-IL UNE SPÉCIFICITÉ DU SOIN POUR LES PERSONNES LESBIENNES, GAYS, BISEXUELLES, TRANS ET INTERSEXES (LGBTI) ?
14h30 – 16h00 AMPHI BLEU - PLÉNIÈRE
Présentation Présentation Modérateurs : Marie-Hélène CERTAIN, Les Mureaux, CMG Gérard PELÉ, ancien fonctionnaire de santé publique à la Direction générale dela Santé  
Présentation Les personnes appartenant aux minorités de genre, Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres et intersexes (LGBTI), sont souvent en difficulté dans leur recours aux soins. Si elles ont des besoins de santé similaires à ceux des autres populations, elles ont aussi des problèmes spécifiques qu’ils soient liés à la vie sexuelle. La session présentera les enjeux de la prise en charge des personnes LGBTI et les expériences menées sur le territoire pour promouvoir la santé de ces personnes et améliorer une réponse adaptée en médecine générale.
Présentation Présentation
  • EGaLe-MG. Etat des lieux des difficultés rencontrées par les homosexuels face à leurs spécificités de santé en médecine générale en France.
Thibaut JEDRZEJEWSKI,
Paris
Présentation Présentation
  • Comment promouvoir un accueil médical respectueux des personnes LGBTI ? : l’exemple des consultations en santé sexuelle du Planning familial d'Ille-et-Vilaine.
Lydie PORÉE,
Présidente de l’association Planning familial d’Ille-et-Vilaine
Présentation Présentation
  • Les hommes gais et bisexuels face au VIH : affronter la discrimination pour mettre fin au sida et au stigma.
Ève PLENEL,
Coordinatrice «Vers Paris sans sida »,
Mairie de Paris
Présentation Présentation
  • De l’accompagnement de la transidentité à la Maison dispersée de santé : possibilité d’intervention avec patient expert, orthophoniste, kinésithérapeute et infirmier.
Bertrand RIFF, Maison dispersée de santé,
Lille
MÊME PAS MAL : LE PATIENT DOULOUREUX ET LES MÉDICAMENTS.
Avec la participation de l'ANSM
14h30 – 16h00 SALLE MAILLOT - PLÉNIÈRE
Modérateur : François LACOIN, Albens, CMG  
Quels sont les médicaments prescrits et consommés en France ?
Quelles différences avec d’autres pays ? Quelles pistes pour faciliter la prise en charge de nos patients douloureux ? Quels sont les risques des médicaments antalgiques et les mésusages constatés ? Le point du vue de l’anthropologue sur les expériences de la douleur.
  • Même pas mal : et pourtant....
Mathilde FRANÇOIS,
Versailles, CMG
  • Médicaments antalgiques : quels risques ?
 
Présentation Présentation Nathalie RICHARD, Directrice adjointe, Direction des médicaments en neurologie, psychiatrie, anesthésie, antalgie, ophtalmologie, stupéfiants, psychotropes et médicaments des addictions, ANSM
  • Douleur chronique et anthropologie.
 
David LE BRETON, Professeur de sociologie à l'Université de Strasbourg, membre de l'Institut Universitaire de France
  • Prescription et consommation d’antalgiques en France.
 
Présentation Présentation Michèle MORIN-SURROCA, Responsable du Département des produits de santé, CNAM

LA RECERTIFICATION, POUR QUOI FAIRE ?
Session organisée par Le Généraliste

14h30 – 16h00 SALLE 241 - TABLE RONDE
  Présentation Modérateur : Christophe GATTUSO, Directeur de la rédaction du Généraliste
Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent cette nouvelle obligation, sa périodicité et ce qu’elle va recouvrir. Qui doit la piloter et comment la financer ? Après la présentation des résultats d’une enquête du Généraliste, les intervenants préciseront comment ils conçoivent la recertification et ce qu’ils en attendent.
Patrick BOUET, Président du Conseil National de l’Ordre des Médecins
Pierre-Louis DRUAIS, Le Port-Marly, Président du CMG
Vanessa FORTANÉ,Vice-présidente de ReAGJIR
Elias EL SALIBI, Collège de Médecine Familiale du Canada, Alexandria - Canada

LUCY IN THE SKY
Dépendance et patients difficiles

14h30 – 16h00 SALLE 242A - COM.ORALES
Modérateur : Angélique SAVALL, Saint-Etienne
  Présentation
  • Le patient « heartsink », impact du comportement sur la prise en charge par les internes de médecine générale. Un essai randomisé contrôlé.
Laurine LEBAS,
Saint-Ouen
  Présentation
  • Impact de la visite des jeunes généralistes installés libéraux sur leurs pratiques déclarées en addictologie: étudeVIJGIL.

Philippe CASTERA,
Bordeaux

  Présentation
  • Dopage et conduites dopantes, perception du rôle du médecin généraliste chez des utilisateurs de salle de sport.
Brice CLAUDEL,
Nancy
  Présentation
  • Le traitement de substitution aux opiacés améliore la pratique de la parentalité des personnes substituées.
Bernard CLARY,
Montpellier

UN AUTRE MONDE
Trouble du développement de l'enfant

14h30 – 16h00 SALLE 242B - COM.ORALE
Modérateur : Christian MICHEL, Strasbourg
  Présentation
  • Lien entre le temps passé devant les écrans, le surpoids et l'obésité chez les enfants de 3 à 11 ans.
Marie-Thévie THEAN,
Alfortville
  Présentation Cécilia SALDANHA GOMES,
Athis Mons
  Présentation
  • La surexposition aux écrans imite les troubles de la sphère autistique.

Anne-Lise DUCANDA-KERHOZ,
Grigny

  Présentation
  • Étude de faisabilité du DPL3 en médecine générale pour le repérage des troubles du langage de l’enfant.
Isabelle ETTORI-AJASSE,
Athée-sur-Cher
  Présentation
  • Trouble du spectre de l’autisme : des recommandations pour un repérage plus précoce des enfants et adolescents.
Joëlle ANDRÉ-VERT,
HAS
THE MOVIE CLIPS METHODOLOGY: FROM EMOTIONS TO ATTITUDES THROUGH REFLECTION. FOSTERING PROFESSIONALISM AND CLINICAL EMPATHY. A FACULTY DEVELOPMENT WORKSHOP.
14h30 – 16h00 ROOM 243 - WORK-SHOP
Movies provide a narrative model framed in emotions and images. Bringing clips from different movies, to illustrate or intensify a particular point fits well with the dynamic and emotional nature of students´experience. Fostering reflection is the main goal in the cinematic teaching set. Reflection is the necessary bridge to move from emotions to behavior.
The authors have developed the Movie Clip Methodology for almost twenty years and want to share with the audience.
Humbert DE FREMINVILLE,
Arnas, CMG
Pablo GONZALEZ BLASCO,
Brazil
Graziela MORETO,
Brazil

SI TOUS LES GARS DU MONDE
Travail en réseau, organisation des soins

14h30 – 16h00 SALLE 251 - COM.ORALES
Modérateur : Yves FOURÉ, La Rochelle
  Présentation
  • Cartographie mondiale des réseaux de surveillance de type sentinelle en médecine générale.
Florence du BREUIL,
Paris
  Présentation
  • Réseau social des professionnels de santé.

Pascal DUREAU,
Vénissieux

  Présentation
  • Utilisation d’une plateforme numérique au sein d’un projet de mise en place d’une CPTS, avis et retour d’expérience des professionnels.
Clément GRACCHUS,
Chevannes
  Présentation
  • Motifs de réhospitalisation non programmée des patients en hospitalisation à domicile à Santé Relais Domicile à Toulouse.
Laetitia GIMENEZ,
Toulouse

FEMME, FEMME, FEMME
Suivi de la femme aux différents âges de la vie

14h30 – 16h00 SALLE 252B - COM.ORALES
Modérateur : Philippe CARRERE, Saint-Claude
  Présentation
  • Il existe une association entre dermatoporose et ostéoporose : résultat d'une étude prospective observationnelle en cabinet de médecine générale en Île-de-France.
Delphine VILLENEUVE,
Paris
  Présentation
  • Taux de maintien d’une contraception efficace dans les six mois du post-partum et ses facteurs d'influence.

Anne-Charline ROCHE,
Paris

  Présentation
  • Perceptions en matière de santé chez les femmes ménopausées de moins de 60 ans : approche qualitative auprès d’un échantillon de femmes consultant en médecine générale.
Amira ACHOUR-BENSALEM,
Paris
  Présentation
  • Choix et échec des méthodes contraceptives actuelles : place de l'information numérique chez les femmes de 15 à 45 ans.
Marion DELBOSCO,
Bastia
1 DIAPO, 5 MINUTES
14h30 – 16h00 SALLE 224/225M - SESSION
Cette session permet à tout professionnel de poser des questions sur son projet de recherche, à une assemblée de pairs et d'experts méthodologiques. Le tout, dans une salle dédiée, en 5 minutes de présentation avec l'appui d'une seule diapositive, suivi de 10 minutes d'échange.
    LA PRESCRIPTION D’ACTIVITÉ PHYSIQUE DANS UN PARCOURS DE PATIENTS ATTEINTS DE CANCER.
Atelier co-organisé avec l’INCa
 
14h30 – 16h00 SALLE 253 - SESSION
Cet atelier reviendra sur les bénéfices de la prescription d’activité physique pour les patients atteints de cancer et des outils dont disposent les médecins généralistes pour une mise en œuvre effective.
Il sera notamment question des freins et difficultés rencontrés par les patients et des solutions pour les surmonter.
  Présentation
  • Introduction
Bernard FRÈCHE, Royan,
CMG
  • Présentation des conclusions de l’expertise sur les bénéfices de l’activité physique adaptée pour les patients atteints d’un cancer.
 
  Présentation Raphaëlle ANCELLIN, Chef de projets, Département Prévention, INCa
  Présentation Mathieu LARAMAS, Oncologue au CHU de Grenoble et membre du groupe de travail INCa
  • Guide de consultation et de prescription d’activité physique et sportive par le médecin traitant.
 
Albert SCEMAMA, Chef de Projet, Service Évaluation de la pertinence des Soins et Amélioration des Pratiques et des parcours, HAS
  • Comment prescrire de l’activité physique adaptée pour les patients atteints de cancer ?
Philippe SEPULCHRE,
Savines-le-Lac
FRÈCHE, Royan,
CMG
  • L’activité physique adaptée en pratique et entretien motivationnel.
 
  Présentation Alain DELEBARRE, Praticien en Thérapie Sportive de la CAMI Sport & Cancer,
Hautes Alpes
LES OUTILS INFORMATIQUES DU GÉNÉRALISTE, POUR LA QUALITÉ DES SOINS, LA RECHERCHE ET LA PRÉVENTION.
16h30 – 18h00 AMPHI BLEU - PLÉNIÈRE
Modérateur : Pascal CHARBONNEL, Les Ulis, CMG  
Présentation Présentation
  • Le pôle numérique du CMG, une nécessité professionnelle et scientifique.
Pascal CHARBONNEL,
Les Ulis, CMG
Présentation Présentation
  • EBM France 2017 - 2018 : de l'expérimentation au déploiement.
Claire RAMBAUD,
Paris, CMG
Présentation Présentation
  • Prévention Effective Personnalisée et eSanté (projet PEPS).
Hector FALCOFF,
Paris - SFTG
 
  • Révision complète de la liste des médicaments : une ceinture de sécurité pour la prescription de médicaments aux patients multimorbides.
 
Présentation Présentation Robert VANDER STICHELE, Département d'informatique médicale,
Université de Gand, Belgique
  • Discussion générale.
 
SANTÉ RESPIRATOIRE DE L'ENFANT ET ENVIRONNEMENT.
16h30 – 18h00 SALLE MAILLOT - PLÉNIÈRE
Présentation Présentation Modérateurs : Isabelle de BECO, Paris, CMG - Julie CHASTANG,Vitry-sur-Seine, CMG  
     
Apporter des informations validées et utiles, centrées sur les soins primaires concernant les risques pour la santé de l’enfant de la pollution de l’air extérieur et intérieur. Proposer des pistes de prévention et des conseils pratiques à donner aux jeunes patients et à leurs parents.
Présentation Présentation
  • Synthèse de la littérature sur la santé de l’enfant et pollution de l’air extérieur, et conseils pour la pratique aux médecins généralistes.
Nour BAIZ,
Paris
Présentation Présentation
  • L’enfant face à la pollution environnementale : l’impact des inégalités sociales de santé.
Barbara CHAVANNES,
Limeil Brevannes, CMG
Présentation Présentation
  • Environnement intérieur, habitat et santé respiratoire de l’enfant.
Georges SALINES,
Service environnement de la ville de Paris

THUNDERSTRUCK
Diagnostic et suivi des patients atteints de cancer

16h30 – 18h00 SALLE 241 COM.ORALES
Modérateur : Stéphane MUNCK, Le Rouret
  Présentation
  • Vécu de l’aidant principal d’un sujet à domicile atteint d’un cancer, en abstention thérapeutique.
Charlotte DABROWSKI,
Lille
  Présentation
  • Modalités de découverte des cancers dans un échantillon de patients suivis en médecine générale.

Bernard CLARY,
Montpellier

  Présentation
  • Activité physique, prévention et mortalité du cancer colorectal, quel est le lien ?
Bernard FRECHE,
Poitiers
  Présentation
  • Une approche sociologique du retard diagnostic en cancérologie.
Guillaume COINDARD,
Le Kremlin-Bicêtre

PAS SI VIEILLE
Prendre soin des personnes âgées

16h30 – 18h00 SALLE 242A COM.ORALES
Modérateur : Michel LEEQUE, Thann
  • Douleur de la personne âgée institutionnalisée : représentations des médecins généralistes libéraux.
Sophie BREGIER,
Nîmes
  Présentation
  • Vécu d'une personne âgée et de son entourage dans une situation de maintien au domicile complexe.

Camille DUPLAY,
Strasbourg

  • Évaluation du devenir en ambulatoire des prescriptions médicamenteuses hospitalières chez la personne âgée suite à une hospitalisation.
Nicolas ROUSSELOT,
Bordeaux
  Présentation
  • Observatoire de médecine générale sur le repérage de la fragilité des personnes âgées.
Bernard ORTOLAN,
Plessis Robinson
    LA RÉPONSE MÉDICALE AUX ÉVÉNEMENTS CATASTROPHIQUES : L’EXEMPLE DE OURAGANS DANS LES CARAÏBES. MOBILISATION DE LA RÉSERVE SANITAIRE.
Session co-organisée avec Santé publique France
 
16h30 – 18h00 SALLE 242B - TABLE RONDE
IRMA, JOSE: les ouragans ayant touché les Antilles françaises ont fait des dégâts considérables sur les biens, les habitants et l’organisation du système de soins.
Quelle anticipation régionale ? Quelle organisation locale des secours ? Quel témoignage des médecins humanitaires ? Quel appui de la réserve sanitaire ? Comment fonctionne la réserve et quelle est sa doctrine d’emploi ? Comment y participer ? Autres rôles des médecins généralistes de la réserve sanitaire.
  • Présentation des conclusions de l’expertise sur les bénéfices de l’activité physique adaptée pour les patients atteints d’un cancer.
 
  Présentation Virginie BLONS,
Rennes
  Présentation Anne CRIQUET-HAYOT,
Martinique
Clara de BORT, Responsable de la Réserve Sanitaire,
Santé publique France
  Présentation Éric FONTANILLE,
ARS - Caraïbes
Philippe MAGNE, Directeur Alerte et Crise, Responsable de l'Unité de coordination,
Santé publique France
    QUINZE MINUTES POUR SAUVER. S’AJUSTER FACE À UNE CRISE IMPLIQUANT DE MULTIPLES VICTIMES.
Atelier organisé par le Service de santé des armées
 
16h30 – 18h00 SALLE 243 - ATELIER
En dehors de son cadre professionnel, face à de multiples victimes, le soignant libéral primo- intervenant doit être en mesure d’agir de façon adaptée. L’objectif de cet atelier les réactions attendues : évaluer, alerter, faire un bilan, les gestes et reflexes qui sauvent, catégoriser, coordonner
Hugues LEFORT, Médecin chef du service des urgences, Hôpital d'Instruction des Armées Legouest,
Metz
Sébastien RAMADE, École du Val-de-Grâce,
Paris
Grâce, Paris Sébastien RAMADE, École du Val-de-Grâce,
Paris 154ème antenne médicale d'Aubagne

HEAL THE WORLD
Inégalités sociales de santé

16h30 – 18h00 SALLE 251 - COM.ORALES
Modérateur : Marie-Françoise CHATELET, Balma
  Présentation
  • La grossesse contribue-t-elle aux inégalités sociales d'obésité aux Antilles ?
Thibault MUSSON,
Saint-Claude
  Présentation
  • Ressenti des patients migrants allophones lors de leurs premières consultations médicales en soins premiers.

Florence LE QUERE,
Nantes

  Présentation
  • Améliorer la prise en charge des personnes sans chez-soi en soins primaires : une revue de la littérature.
Maeva JEGO-SABLIER,
Marseille
  Présentation
  • Réflexion pluri professionnelle sur les inégalités sociales de santé en médecine générale.
Annie DE OLIVEIRA,
Le Pré Saint-Gervais

LET’S TALK ABOUT SEX
Aborder la sexualité en consultation

16h30 – 18h00 SALLE 252B - COM.ORALES
Modérateur : Stéphane LE MOUËL, Paris
  Présentation
  • Le médecin généraliste est-il légitime à aborder la santé sexuelle de ses patients ?
Jérôme LE BOZEC,
Bussy Saint Georges
  Présentation
  • Influence du sexe et de la pratique du médecin généraliste sur le taux de participation du dépistage du cancer du col utérin.

Jonathan FAVRE,
Villeneuve-d’Ascq

  Présentation
  • Comment les médecins généralistes abordent les troubles de la sexualité en consultation
Clément LEGIER,
Isneauville
  Présentation
  • La sexualité pendant la grossesse : quels conseils donner à nos patients ?
Pascal BOUCHÉ,
Nancy
    MAÎTRISE DE STAGE : POURQUOI ? POUR QUI ? COMMENT ?  
16h30 – 18h00 SALLE 253 - SESSION
Modérateur : Louise DEVILLERS, Montigny-le-Bretonneux, CMG
  Présentation
  • Introduction
Louise DEVILLERS,
Montigny-le-Bretonneux, CMG
Venez partager les expériences de maîtres de stage, d’internes impliqués dans le recrutement et d’un patient. Venez trouver votre bonne raison de devenir maître de stage.
  Présentation
  • Maitrise de stage, s’investir dans le recrutement
Aude VANDENBAVIÈRE,
Bordeaux
  Présentation
  • Expérience de MSU, quelle formation ?
Emna ZARRAD,
Paris
  Présentation
  • 50 bonnes raisons de devenir MSU et retour d’expérience
Émilie BOURGES,
Paris
Jean-Luc PLAVIS,
patient-expert
  Présentation
  • Conclusion
Louise DEVILLERS,
Montigny-le-Bretonneux, CMG
1 SLIDE, 5 MINUTES
16h30 – 18h00 SALLE 224/225M -SESSION
Methodology advisors: Laetitia GIMENEZ,Toulouse
Jean-Claude SOULARY, Dechy Ferdinando PETRAZZUOLI - Italy

This session is for researchers who want to suggest an idea for research, raise a question concerning a research problem or want to invite others to participate in a planned study. This section is not for preliminary results. Five minutes is allocated for the presentation, using only one slide!

 

Then there is ten minutes for discussion.

   
 
Samedi 07 avril 2018
       
LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES
09h00 – 10h30 AMPHI BLEU - PLÉNIÈRE
Modérateur : Dominique DRUAIS, Juriste  
Les violences faites aux femmes peuvent être identifiées selon le regard qui est porté.
Dans cette session, c'est le regard croisé de la juriste, de l’anthropologue/médecin généraliste et du médecin généraliste/médecin légiste qui va permettre d’appréhender la complexité de ce vécu par le praticien qui accompagne la patiente /victime.
Présentation Présentation
  • Des outils juridiques pour optimiser la pratique du médecin qui engage sa responsabilité déontologique, civile et pénale.
Dominique DRUAIS,
Juriste
Présentation Présentation
  • Comment la culture peut masquer la violence faite aux femmes, approche anthropologique.
Patrick OUVRARD, Angers,
CMG
Présentation Présentation
  • Les violences psychologiques et l’emprise dans les violences conjugales, variable d’ajustement dans l’ITT ?
Humbert de FRÉMINVILLE,
Arnas, CMG
  • Présentation du site internet declicviolence.fr
Pauline MALHANCHE,
Châtel-Guyon
ABORDER L’ENSEMBLE DES PROBLÈMES POUR UN PATIENT
DÉMENT, ET SON ENTOURAGE.
09h00 – 10h30 SALLE MAILLOT - PLÉNIÈRE
Modérateur : Pierre-Louis DRUAIS, Port-Marly, Président du CMG  
Les mesures n°1 du Plan National « Maladies Neurodégénératives » (PMND) portent particulier sur le diagnostic et les supports post-diagnostiques de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées.
Parmi les freins au diagnostic « au moment opportun » en soins primaires et secondaires, figurent une mauvaise appréhension des bénéfices apportés par le diagnostic aux stades les plus légers, et une mauvaise compréhension du parcours diagnostique. Les spécialistes de médecine générale et des troubles neurocognitifs proposent ainsi une stratégie diagnostique graduée, progressive, adaptée à la personne, ses plaintes, son profil, sa demande personnelle et celle de son entourage, ainsi que les situations à risque qu’elle peut présenter dans la vie quotidienne.
Présentation Présentation
  • Un PMND pour quels enjeux ?
Michel CLANET,
Président, Plan Maladies Neuro-dégénératives
   
  • La stratégie de repérage et de diagnostic des troubles neurocognitifs. Une démarche partagée.
 
Présentation Présentation Pierre KROLAK-SALMON, Institut du Vieillissement, Centre Mémoire Ressources Recherche,
Lyon
Présentation Présentation
  • France Alzheimer partenaire de la démarche, pour quels objectifs ?
Judith MOLLARD-PALACIOS,
France Alzheimer
Présentation Présentation
  • Le diagnostic des MAMA en médecine générale.
Laurent LETRILLIART,
Villeurbanne, CMG
QUAND C’EST, CANCER
Dépistage des patients atteints du cancer
09h00 – 10h30 SALLE 241 - COM.ORALES
Modérateur : Badis HADROUF, Grenoble
  Présentation
  • Inégalités sociales face au frottis cervico-utérin et au sexe du médecin traitant.
Jeanne SASSENOU,
Paris
  Présentation
  • I’indice européen de défavorisation de la zone d’implantation d’un cabinet de médecine générale comme indicateur du taux de participation au dépistage du cancer du col utérin à 3 ans.

Pauline BEAUVALLET,
Lille

  Présentation
  • Adhésion des médecins généralistes de Haute-Garonne au test immunologique dans le dépistage du cancer colorectal.
Stella HODGE,
Toulouse
      Sara VIENNE NOYES,
Toulouse
  Présentation
  • Dépistage des cancers et suivi des patients atteints d’un cancer en médecine générale : une étude transversale nationale multicentrique.
Marine CHARDON
Lyon
LE JOUR S’EST LEVÉ
Les internes en stage de médecine générale
09h00 – 10h30 SALLE 242A - COM.ORALES
Modérateur : Madeleine FAVRE,Vincennes
  Présentation
  • Place des stages complémentaires au sein du SASPAS dans la formation des médecins généralistes. Étude qualitative auprès d'internes.
Julie DELMESTRE,
Paris
  Présentation
  • Recrutement de maîtres de stage universitaires via la diffusion d'un site internet dédié.

Aude VANDENBAVIÈRE,
Bordeaux

  • Le droit au remords vers la médecine générale : quels en sont les enjeux ?
Séverine GAUTHIER,
Rennes
  Présentation
  • Bur-nout chez les internes de médecine générale en Ile-de-France après la mise en place du décret limitant le temps de travail en 2015.
Tamara MAKOVEC,
Paris
WIND OF CHANGE
Comportements bénéfiques de santé
09h00 – 10h30 SALLE 242B - COM.ORALES
Modérateur :Yveline SEVRIN, Rouen
  Présentation
  • Comparaison des scores IPAQ et de Ricci et Gagnon pour l’évaluation de la pratique d’activité physique en médecine générale.
Marjory OLIVIER,
Bordeaux
  Présentation
  • Évaluation de l’effet d’une prescription écrite sur le niveau d’activité physique d’une population de patients porteurs de facteurs de risque cardiovasculaire consultant en médecine générale.

Pauline ROBERT,
Bordeaux

  Présentation
  • Quels sont les échanges des internautes à propos des insomnies sur le forum Doctissimo®.
Jonathan FAVRE,
Villeneuve-d'Ascq
  Présentation
  • Usage de l’animation dans l’éducation sanitaire,une revue narrative de la littérature.
Florence HARTHEISER,
Strasbourg
AROUND THE WORLD
Miscellaneous 2
09h00 - 10h30 ROOM 243 - COM.ORALES
Chair: Jessica Dumez, Boueni
  Présentation
  • The link between empathy and burnout among family practice residents in Île-de-France.
Tamara MAKOVEC,
Paris
  • A cross sectional study to assess the prevalence of microalbuminuria in patients with type 2 diabetes mellitus.
Girish IYYANNA,
India
  • High-dose baclofen for treating outpatients with high-risk alcohol consumption: a one-year pragmatic randomized double-blind placebo-controlled trial.
Stéphanie SIDORKIEWICZ,
Paris
  Présentation
  • Electronic access register in Out-of-Hours.
Tommaso BARNINI,
Italy
VENTRE ROND
Le suivi de la femme enceinte par le médecin généraliste
09h00 – 10h30 SALLE 251 - COM.ORALES
Modérateur : Renée TOULET, Gévezé
  • Validation d'une question unique dans le dépistage de symptômes dépressifs et d'une altération de la qualité de vie au cours de la grossesse.
Mythily SUTHESAPALAN,
Paris
  Présentation
  • Guide de prise en charge des nausées et vomissements gravidiques et de l’hyperémèse gravidique en soins premiers : une méta-revue systématique.

Imane Ibtissem BENCHERIF,
Toulouse

  • Prévention primaire de l'infection materno-fœtale à cytomégalovirus (CMV) : état actuel des connaissances et pratiques des femmes enceintes.
Vanessa OLARIU,
Lille
  Présentation
  • Suivi et orientation des femmes enceintes en consultation de médecine générale. Enquête auprès des médecins généralistes.
Ève-Lise FERNANDEZ
Toulouse
4 MURS ET 1 TOIT
L'exercice au regroupement pluri professionnel
09h00 – 10h30 SALLE 252A - COM.ORALES
Modérateur : Philippe SZIDON, Cergy
  Présentation
  • Problématiques professionnelles de la transformation d'un cabinet de groupe de médecine libérale en maison de santé pluri professionnelle.
Michaël MORVAN,
Sainte-Geneviève-des-Bois
  Présentation
  • La matrice de maturité en soins primaires : état des lieux des maisons de santé pluri professionnelles d'une région française.

Sébastien MARCHAL,
Épinal

  Présentation
  • Conception et validation d’un outil d’évaluation de l’organisation des regroupements pluri professionnels en soins primaires en France.
Marie JEANNEY,
Grenoble
  Présentation
  • Création et mise en fonctionnement des maisons de santé pluri professionnelles (MSP) sur un territoire rural : ressenti des professionnels de santé.
Olivier BOUCHY,
Nancy
    VACCINATION DU PETIT ENFANT : COMMENT INFORMER NOS PATIENTS POUR RESTAURER LA CONFIANCE ?
Session co-organisée avec Santé publique France.
11h00 – 12h30 AMPHI BLEU - PLÉNIÈRE
Présentation Présentation Modérateur : Raphaël LOZAT, Moissac, CMG  
Comment promouvoir et réaliser la vaccination dans la pratique quotidienne ?
Quelle actualité scientifique des vaccinations du petit enfant ? Quels éléments rationnels apporter pour répondre aux questions des familles ?
Présentation Présentation
  • Les controverses : mythes, fantasmes et causalité.
Francis ABRAMOVICI,
Lagny-sur-Marne, CMG
  • Données nationales (rougeole, infections à méningocoques) : épidémiologie, couvertures vaccinales.
 
Présentation Présentation Daniel LEVY BRUHL, Responsable de l'unité infections respiratoires et Vaccination,
Santé publique France
Présentation Présentation
  • Comment contribuer à rétablir la confiance ?
Serge GILBERG,
Paris, CMG
  Présentation
  • Et si les parents refusent.
Éric DRAHI, Saint-Jean-de-Braye, CMG
  • Un exemple régional : Nouvelle-Aquitaine.
Stéphanie VANDENTORREN,
Cire Nouvelle-Aquitaine
  • Données d’adhésion à la vaccination 2016-2017 et outils développés par Santé publique France.
 
  Sylvie QUELET, Direction de la Prévention et de la Promotion de la Santé,
Santé publique France
TROP FAIBLE RECOURS AU DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL ET PRESCRIPTION ÉLEVÉE DU DOSAGE DE PSA : LE PARADOXE FRANÇAIS.
Session co-organisée avec la CNAM et l’INCa
11h00 – 12h30 SALLE MAILLOT - PLÉNIÈRE
Modérateur : Pierre-Louis DRUAIS, Port-Marly, Président du CMG  
Cette session traitera du paradoxe de la pratique de dépistage en médecine générale.
Elle abordera les outils disponibles, les actions mises en place et leurs impacts. Il s’agira de conclure sur les leviers visant à améliorer la pratique dans ce domaine.
Présentation Présentation
  • Trop de prescriptions PSA, pas assez de dépistages du cancer colorectal. État des lieux et nature du paradoxe.
Frédéric de BELS,
Responsable Département Dépistage, INCa
Présentation Présentation
  • Les outils disponibles et les actions mises en place pour rationaliser le recours au dosage du PSA.
François-Xavier BROUCK,
Direction des Assurés, CNAM
  • S’interroger sur notre pratique de recours au dosage du PSA.
Pierre-Louis DRUAIS,
Port-Marly, Président du CMG
WOMANIZER
Pathologies des seins et du col de l'utérus
11h00 – 12h30 SALLE 241 - COM.ORALES
Modérateur : Yannick SCHMITT, Lingolsheim
  Présentation
  • Évaluation diagnostique de l’examen clinique des seins dans le diagnostic du cancer du sein selon les caractéristiques des patientes.
Alexandre MALMARTEL,
Morsang-sur-Orge
  • Impact de la brochure de l'INPES sur la vaccination anti papillomavirus humain dans 4 centres de médecine générale du Nord.

Jonathan FAVRE,
Villeneuve-d'Ascq

  • Dépression comme risque de cancer du sein.
Éric DEFLESSELLE,
Paris
  Présentation
  • Projet sur la dépression et risque de cancer du sein, interaction avec les médicaments antidépresseurs.
Éric DEFLESSELLE,
Paris
I DON’T KNOW
Continuer à se former
11h00 – 12h30 SALLE 252A - COM.ORALES
Modérateur : Xavier MARCELLIN, Nîmes
  Présentation
  • Création et évaluation d’une formation à destination des secrétaires médicales visant à promouvoir les actes de dépistage et de prévention.
Tiphaine HUANT,
Nancy
  Présentation
  • Hygie : réalisation et évaluation d’un support pédagogique interactif et ludique pour l’actualisation des connaissances des médecins généralistes.

Louis-Baptiste JAUNAY,
Paris

  • Les spécificités des centres de santé au sein des formations continues en santé. Revue de la littérature internationale.
Sana LEKFIF,
Bobigny
  Présentation
  • Validité scientifique des évaluations de formations continues en soins primaires. Revue de la littérature.
Yasmine MOSTEFAI DULAC,
Bobigny
    ALLERGIES ALIMENTAIRES AUX VÉGÉTAUX : DU POLLEN À LA FOURCHETTE, DE LA PRÉVENTION AU TRAITEMENT.
Atelier organisé par Nutrition Santé
 
11h00 – 12h30 SALLE 242B - ATELIER
Les allergies alimentaires aux végétaux sont en constante augmentation en France, et sont prépondérantes sur les allergies aux aliments d'origine animale. Reflet de nouvelles habitudes alimentaires ? Effets de modifications environnementales, notamment climatiques ? Conséquences d'allergies croisées respiratoires aux pollens ? Peut-on s'en prémunir, notamment lors de la diversification alimentaire de l'enfant ? Peut-on en guérir ? Cette conférence sera l'occasion d'une mise au point, à partir des connaissances les plus récentes, sur tous les aspects de ces allergies alimentaires.
Jean-Marie RENAUDIN, Président du Réseau d'Allergo-Vigilance
A KNOWLEDGE MANAGEMENT SYSTEM FOR GENERAL PRACTICE / FAMILY MEDICINE, HOW DOES IT WORK PRACTICALLY?
11h00 – 12h30 ROOM 243 - WORK-SHOP
Most abstracts of communications to GP/FM congresses are lost (60% not published).
Because of no existing contextual classification, free keywords non-exploitable, no harmonized classification in congress.Aims of the workshop are to:
  • Find methods to facilitate indexing and to improve performance in information storage and retrieval of unpublished GP/FM scientific work,
 
  • Show to participants how to reach and use 3CGP ie ICPC and the Q-Codes.
 
  • Some contents of CMG 2018 Congress will be used for example. In conclusion the genesis of Qcodes will be exposed to participants.
Marc JAMOULLE,
Belgium
Patrick OUVRARD,
Angers
SMELLS LIKE TEEN SPIRIT
Prendre soin des adolescents
11h00 – 12h30 SALLE 251 - COM.ORALES
Modérateur : Pierre FRANCES, Banyuls-sur-Mer
  Présentation
  • Démarches et attentes des adolescents dans leur recherche sur Internet d’informations sur la contraception et les infections sexuellement transmissibles. Étude qualitative chez des adolescents de 15 à18 ans en Gironde et Lot-et-Garonne.
Camille LEVEQUE,
Bordeaux
  Présentation
  • Le test BITS révèle au médecin généraliste des comportements auto agressifs (suicides ou scarifications) des jeunes de 13 à 18 ans consultant pour tous motifs.

Philippe BINDER,
Poitiers

  Présentation
  • Perceptions et ressentis des jeunes filles concernées par la vaccination anti-HPV.
Karen RUDELLE,
Limoges
  Présentation
  • Quelle est la place du médecin généraliste dans le suivi de l’adolescent ?
Claire BEDU,
Lyon
  Présentation   Anaïs BERTRAND,
Lyon
FEVER
Infectiologie courante
11h00 – 12h30 SALLE 252A - COM.ORALES
Modérateur : Henri PARTOUCHE, Paris
  Présentation
  • Dépistage du VIH en médecine générale : quelles sont les occasions manquées et d’où viennent-elles ?
Mathilde PILLARD,
Saint-Étienne
  Présentation
  • Aide au suivi des patients infectés par leVIH en ville : VIHClic.fr

Lucie CAMPAGNE,
Pantin

  Présentation   Éléonore BERNARD,
Paris
  Présentation
  • Création d'un outil d'aide à la décision médicale partagée pour les cystites simples.
Yves-MarieVINCENT,
Bordeaux
  • Une étude qualitative pour comprendre comment les médecins généralistes choisissent l’antibiotique à prescrire dans une situation donnée.
Jegatha KRISHNAKUMAR,
Combs-la-ville
APPLIQUER LA NOUVELLE RÉGLEMENTATION SUR LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION À LA PRATIQUE DU SPORT.
MG FRANCE
11h00 – 12h30 SALLE 221/222 - TABLE RONDE
Objectif pédagogique :
  • Citer le cadre général de délivrance du certificat médical de non contre-indication à la pratique du sport.
 
  • Citer les examens à réaliser selon le sport concerné.

 

 

Fabienne BILLIAERT,

Dechy

  Dominique DUHAMEL,
Chauny
  Jean-Claude SOULARY,
Dechy
CÉRÉMONIE DE CLÔTURE
  SALLE MAILLOT - CÉRÉMONIE
Présentation Pierre-Louis DRUAIS, Le Port-Marly, Président du CMG
Dominique LE GULUDEC, Présidente du Collège de la HAS
  JEUDI 05 AVRIL 2018  
     
  NOUVELLE TECHNOLOGIE DANS LA SURVEILLANCE DU DIABÈTE : LA TECHNOLOGIE FLASH DU FREESTYLE LIBRE.
ABBOTT DIABETE CARE
 
12h45 - 13h45 SALLE 241
Emmanuel COSSON, Diabétologue, APHP Hôpital Jean-Verdier,
Bondy
  RÉGURGITATIONS ET PLEURS CHEZ LE NOURRISSON : QUE FAIRE EN CONSULTATION ?
LABORATOIRES GALLIA - BLÉDINA
 
12h45 - 14h15 SALLE 243
Modérateur : Florent LALANNE, Directeur des Affaires médicales Laboratoire Gallia-Blédina, Limonest
Karine GARCETTE, Pédiatre gastro-entérologue, cabinet libéral et attachée au CHU A.Trousseau,
Paris
Cédrico GOMES, médecin généraliste,
Paris
Florent LALANNE, Directeur des Affaires médicales Laboratoire Gallia-Blédina,
Limonest
  ÉTUDES DE SANTÉ EN VIE RÉELLE : EFFET DE MODE OU BESOIN DE SANTÉ PUBLIQUE ?
MED-eSHARE
 
12h45 -13h45 SALLE 242A
Modérateur : Jean-François LANIÈCE, Paris
Présentation Jacques MASSOL, Fondateur et Prédident de l'Institut Phisquare,
Paris
  VENDREDI 06 AVRIL 2018  
 
LA PRÉVENTION DES INFECTIONS À PNEUMOCOQUE EN 2018 : QUOI DE NEUF ?
PFIZER
12h45 - 14h15 SALLE 241
Présentation
  • Obligation vaccinale : qu’est-ce que ça change ?
Marie-Aliette DOMMERGUES,
Versailles
  • Impact de la vaccination pneumocoque en pédiatrie.

Corinne LEVY,
Saint-Maur-des-Fossés

  • Les infections à pneumocoque chez l’adulte à risque.
Jacques GAILLAT,
Annecy
CONTRÔLER LE CHOLESTEROL EN PRÉVENTION SECONDAIRE : QUELS CONSEILS ?
MSD
12h45 - 14h15 SALLE 242A
Présentation
  • Discussion autour d’un cas patient.
Jean-Marc BOIVIN,
Nancy
Présentation
  • Implications et perspectives 2018.

François DIEVART,
cardiologue, Dunkerque

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS À RISQUE CARDIO-VASCULAIRE EN PRATIQUE QUOTIDIENNE.
LES LABORATOIRES SERVIER
12h45 - 14h15 SALLE 251
Modérateur : Jean-Jacques MOURAD, Bobigny
Présentation
  • L’évaluation du risque cardio-vasculaire.

Jean-Jacques MOURAD,

Bobigny

  • L’hypertension au fil de l’âge : une prise en charge qui doit s’adapter.

Jacques BLACHER,
Paris

Présentation
  • Suivi du patient coronarien après un évènement cardio-vasculaire.
Bernard PIERRE,
Marcy l’Etoile
PRISE EN CHARGE DES PATIENTS À RISQUE CARDIO-VASCULAIRE EN PRATIQUE QLE MÉDÉCIN GÉNÉRALISTE ET LES MALADIES RARES.
SANOFI GENZYME
12h45 - 14h15 SALLE 252B
Modérateur : Fanny CASANOVA, Buis-les-Baronnies
Présentation
  • Et si c’était une maladie rare ?

Janine-Sophie GIRAUDET,
Orphanet

  • Comment la découverte d’une « banale » thrombopénie aboutit au diagnostic d’une maladie de Gaucher chez l’adulte ?

Vanessa LEGUY, Médecine interne et immunologie clinique,
CHU Dijon

  • Comment des infections ORL "banales" conduisent au diagnostic de MPS1 chez l'enfant ?
Anaïs BRASSIER, Maladies métaboliques, Hôpital Necker-Enfants Malades,
Paris